Alain Marquiset

Auteur / compositeur / interprète

Après une formation à l’école du théâtre du fil (jeu d’acteur, improvisation, chant, scénographie…) il découvre grâce à des camarades de sa promotion (Dikes, La rue ketanou…) l’atelier d’écriture d’Allain Leprest auquel il participe pendant plusieurs années.

 

En janvier 2000, il rencontre Vadim et Slava Andreanov, deux frères de nationalité ukrainienne, réfugiés politiques en France. C’est la naissance d’un groupe Franco/russe.

Des textes français engagés sur une musique slave festive et entrainante. Ils se produisent dans de nombreux lieux :  l’Attirail (Paris), l’Apostrophe (Paris), l’Ailleurs (Paris), au Théâtre du Samovar (Bagnolet),  à la prison de Fresnes, à l’hôpital du Kremlin Bicêtre, à la médiathèque de Créteil, mais également plusieurs fois en première partie de la Rue Kétanou.

 

Parallèlement, il décide de monter un projet de slameur sous le pseudonyme ‘Alain Terdit’, accompagné du guitariste Jean Caron. Ils se produisent également sur de nombreuses scènes : Le Limonaire (paris), Le Gibus (Laon),  Festival des fromages de chèvre (Les Monts du Lyonnais), Festival « On est pas des vedettes » (Paris), Théâtre Treize (paris), La Lune des pirates (Amiens), L’atelier (Amiens), Le relais du campus (Amiens, Une tournée en Croatie…

Dans un article du  ‘Courrier Picard’, Philippe Lacoche écrit : « il fait penser à Gaston Couté et à Aristide Bruant. Alain Terdit chansonnier moderne, chante la fraternité et les rencontres buissonnières ».

Il sort un CD 5 titres « des mots ». 

 

En novembre 2007 il rencontre Garance Duarte (comédienne et chanteuse). C’est la naissance d’une nouvelle aventure artistique : la création du groupe « les Têtes de Piafs ». Ils écrivent, composent et chantent ensemble.

 

 

Tout d’abord comédienne, elle suit une formation polyvalente à l’école de théâtre Parenthèse (commedia dell'arte, clown, improvisation, travail sur l'alexandrin…)

 

 

 

Elle crée sa compagnie le Théâtre de l'éveil  à 22 ans et joue ensuite dans de nombreux spectacles :  « Histoires d'en rêver » et « Contes d'orient » (créations - mise en scène Garance Duarte et Vanessa Bettane), « Tita –Lou » (de Catherine Anne - mise en scène Valérie Vogt), « La mise au Monstre d'un nouveau monde » (de J.L.Bauer - mise en scène Antoine Campo au lavoir moderne parisien), « Je t'embrasse pour la vie » (création d'Opaline au théâtre du Blanc-Mesnil), « Chahut » (cabaret - mise en scène Gérard Audax au théâtre Clin d’Oeil), « Liliom » (de F.Molnar - mise en scène Guy Lumbroso au théâtre de Vanves),  « Roberto Zucco » ( de BM.Koltès - mise en scène Guy Lumbroso au café de la danse et au théâtre de Vanves), « La Caravane des Poètes » ( mise en scène Henri Ronse dans la région centre),  « Entre-temps j’ai continué à vivre » (écriture et mise en scène Jacques Hadjaje au théâtre du Chien qui fume à Avignon…

 

 

 

Parallèlement, elle découvre le chant et perfectionne sa technique vocale avec Rula Safar, Jean Humpisch et Elisabeth Baudry. Elle joue de l’accordéon et suit une formation musicale à l’école Atla puis à la manufacture Chanson avec Véronique Lortal et Christel Galli.

 

 

 

Elle participe à plusieurs spectacles musicaux : « Chère Lili » (écriture et mise en scène Yves Javault avec Céline Caussimon au théâtre des Coteaux du Sud), « Les d’moiselles » (écriture et mise en scène Garance Duarte et Sophie weiss), « La boite à Frisson » (cabaret - mise en scène Gérard Audax au théâtre Clin d’Oeil), « l’Anniversaire de Capucine (écriture et mise en scène Garance Duarte et Christine Sireyzol à la Comédie de la Passerelle) …

 

Elle développe depuis plusieurs années un travail sur l'écriture de chansons et participe à l’atelier d’Allain Leprest et à celui de Claude Lemesle à la SACEM.

 

 

 



Elise Lemoine

Guitariste

Musicienne de studio et dans différentes formations de la scène des musiques actuelles et du théâtre, elle mène de front un travail de compositeur, de professeur de guitare, de concertiste, et même parfois d'infographiste.

Vous l'aurez compris, elle aime avant tout créer et partager les savoirs ! Ses premières amours vont à la guitare, puis à la basse, puis au cajon …

 

Un peu touche à tout, sa musique finit au gré du vent par rencontrer la comédie. Culturellement plus proche du Rock que du bal musette, elle apprécie néanmoins le mélange des genres ! Un seul mot d'ordre, la diversité crée l'originalité et le renouveau !


Séga Sickout

Contrebassiste

 

Artiste de jazz, il a suivi Artiste de jazz, il a suivi une formation au conservatoire de Chambéry, puis des ateliers à l’école de musique parisienne ARPEJ.

C’est avant tout un autodidacte qui depuis de nombreuses années cherche à explorer tous les styles de musique, de la musique africaine à la musique orientale en passant par le reggae, le jazz manouche, les percussions indiennes…

 

 

 

Il travaille régulièrement avec plusieurs groupes : « Mozaïk » (standards jazz et latins), « le Trou de la Sécu Quintet » (Jazz / Latino / Pop coréen), « Pentadekonic » (Bebop)…

C’est cette curiosité qui l’a amené à s’investir dans l’aventure humaine et musicale des Têtes de Piafs  afin de découvrir un nouveau genre : la chanson à textes.

 

Jacques Trupin

Accordéoniste

Jacques Trupin découvre l'accordéon à l'âge de... 5 ans, en marchant sur les traces de son père. C'est à 20 ans qu'il aborde « sérieusement » la musique classique en entrant à l'université de Paris VIII où il obtient une licence de musicologie et à la Schola Cantorum pour y étudier pendant deux ans l'harmonie et l'écriture musicale.

 

Ses études terminées, Jacques Trupin s'installe en Australie où il fait la connaissance de musiciens argentins. Il découvre avec eux le bandonéon pour lequel il se prend de passion. A son retour en France, il s'inscrit à nouveau au conservatoire d'Orléans pour parfaire ses connaissances en écriture. C'est à cette occasion qu'il rencontre le pianiste Fabrice Ravel-Chapuis avec lequel il fonde le duo Artango. La formation connaît très rapidement un succès international en produisant un tango contemporain loin des clichés. 

 

Dans les années 2000, Jacques Trupin choisi de travailler désormais pour le théâtre.

Il compose pour différents metteurs en scène en même temps qu'il se produit en concert avec différentes formations.Fin 2011, Jacques Trupin compose un spectacle autour de quinze nouveaux titres, "Parfum d'écume", qui fait l'objet d'un album enregistré en mars 2012 à Orléans.

En 2016 il propose ses talents d'arrangeur aux Têtes de Piafs sur l'album : "Mon frère terrien"